Tempête dans un verre de rouge

Les Français sont des Italiens de mauvaise humeur

Jean Cocteau

Comme je m’amuse à lire la polémique suscitée par le dernier rapport d’Amnesty International, qui conclut, avec cinq mois de retard, que les forces ukrainiennes de Volodymyr Zelenskyy utilisent des boucliers humains. L’ONG enfonce une porte ouverte [expression policière] et confirme ce que tout observateur attentif a déjà pu vérifier et ceci, de sources ukrainiennes, une tactique systématique qui consiste à se retrancher et à placer des dépôts d’armes dans des infrastructures civiles, dont les occupants habituels sont toujours présents ou pas loin. C’est d’une banalité

on ne le présente plus

Le spectacle est particulièrement savoureux en France, pays peut être le plus hystérique d’Europe, en tous cas le plus arrogant. BHL par exemple, que je cite parce qu’il est une caricature facile à mémoriser, mais ils sont une armée comme lui. Les grincheux ne sont pas suffisamment mal informés pour contester les faits, s’en prennent à leur dénonciation. Pour faire simple, [résumé] nous ne devrions pas mettre sur le même plan les agresseurs et les agressés, les Russes et les Ukrainiens. Ah bon ? Et bien si, justement, chers valets de pisse, décortiquer les faits, les distinguer, les isoler surtout de leurs auteurs, pour les analyser et les qualifier, est le fondement du Droit et donc, de la civilisation

Les ressorts intellectuels de ces petits coqs français sont déjà bien connus dans les restes du monde. Leur souci premier est leur aura personnelle, dans une France célébrée comme patrie des Droits de l’Homme, dont le prestige est le socle de leur propre importance. Le petit pays a pris depuis longtemps l’habitude de se soumettre à des puissances capables d’influencer le cours du vaste monde. Cette soumission doit donc s’inscrire dans le camp du bien. Les grincheux ont toujours raison parce qu’ils sont dans le camp du bien. En réalité, dans un pays un peu trop littéraire quand les sujets sont sérieux, ces références intellectuelles confondent fréquemment leurs états d’âme et chauvinisme avec les faits. C’est amusant, toutes les réactions que j’ai pu consulter d’influenceurs de l’extrême-centre français, le pendant indigène du parti démocrate US, sont presque identiques à celles les plus farfelues des autorités ukrainiennes. Ça n’est pas la première fois que l’affreux doute m’assaille, par leur mauvaise foi et leur arrogance ridicule, les nationalistes ukrainiens me rappellent par moment les Français. Les uns et les autres vénèrent le coq. Coïncidence ?

un peu d’Histoire

Si le rapport d’Amnesty International a le mérite de confirmer une réalité déjà bien connue, il est encore loin du compte. Mis à part les frappes stratégiques, le plus souvent avec missiles de croisière, sur les arrières logistiques ukrainiens, les combats sont livrés au Donbass. Les nationalistes ukrainiens méprisent la population séparatiste russophone du Donbass, n’ont aucun scrupule à en faire des boucliers humains et à la sacrifier. Au contraire, les forces républicaines et russes prennent un soin particulier à épargner cette population, en dépit de son usage par les Ukrainiens. Stratégie et tactiques concourent à libérer ce territoire mètre par mètre et surtout, tel est le premier objectif, à hacher les forces ukrainiennes. Quand l’ennemi est anéanti, l’occupation du terrain est possible sans effort. Il n’est pas excessif de supposer que pour chaque décès russe, une dizaine d’Ukrainiens au moins ont été tués.

Par la confirmation de la pratique ukrainienne des boucliers humains, le rapport d’Amnesty International a tendance à justifier les pertes civiles, telles qu’elles sont annoncées par la propagande ukrainienne. Cette approche est biaisée, car les prétendus crimes de guerre russes, fausses nouvelles que presse et politiciens occidentaux ont colportées avec complaisance, sont à ce jour, croyez en mon expertise professionnelle, des opérations psychologiques (PSYOP), voire des crimes de guerre ukrainiens sous faux drapeau (false flag). En voici une liste non exhaustive

alors même que depuis 2014, sans suciter l’émoi des mêmes grincheux, les forces ukrainiennes, armée régulière et paramilitaires nazis, bombardent délibérément les civils ennemis du Donbass, ce qui est un cas académique de terrorisme, aujourd’hui avec des armes et munitions françaises, cocorico.

One response to “Tempête dans un verre de rouge”

  1. Bernard-Henri Levy pied by Yugoslav Communist Youth https://youtu.be/EmrRe0XhoYQ

    Liked by 1 person

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: